15 livres qui font du bien

 Depuis mon arrivée chez Le Flamant Rose, j’écris sur tout et n’importe quoi sauf LE sujet qui me passionne le plus, la littérature! Des livres, j’en mange depuis l’enfance en quantité phénoménale ! C’est incroyable l’effet que peut procurer une histoire poignante : ne plus lâcher le livre un instant, vouloir être dans cet univers le plus longtemps possible, quand tu te dis « OK, juste un dernier chapitre !  » pour finalement y passer la nuit…

C’est du bonheur pur formé d’encre et de papier.

Bref ! J’ai envie de vous partager ma petite liste de livres qui, dans les dernières années, m’ont fait tant de bien qu’il m’est impossible de garder tout ça pour moi. Je me dois de t’en faire part, je veux te mettre de bonne humeur J (de rien, de rien…. Fait plaisir je suis faite de même ! ) C’est un ordre aléatoire, certes, mais j’ai gardé le meilleur pour la fin… hihihi

1 – « Anne… la maison aux pignons verts »
 L.M. Montgomery

Résultats de recherche d'images pour « anne la maison aux pignons verts roman »

(crédit photo: Archambault)

Ohhhh Anne… je connaissais la série télé animée,j’ai découvert sur le tard la série de livres. Avec Anne, je sentais que j’avais une amie sur qui je pouvais toujours compter si je voulais m’évader. C’est fou, tu diras. Tu comprendras si tu ouvres ce magnifique ouvrage. Depuis ma lecture, je rêve d’aller voir l’Île-du-Prince-Édouard et ces décors paradisiaques que nous décrit Mme Lucy Maud Montgomery. Avec Anne, tu ne pourras faire autrement que d’avoir l’impression d’avoir une âme sœur qui te fera vivre les aventures les plus merveilleuses avec son imagination débordante.

« Sur le quai de la gare, Marilla et Matthew attendent l’orphelin qui les aidera sur leur ferme. C’est une rouquine aux yeux pétillants qui se présente…Jouir de la magie des mots, rire de ses propres défauts, s’émerveiller face à la nature, découvrir un coin de pays pittoresque, voilà ce qui nous attend dans ce roman inoubliable

2- « Être l’artiste de sa vie : comment créer son bonheur facile »
Richard Turcotte

Résultats de recherche d'images pour « être l'artiste de sa vie richard turcotte »

(crédit photo : Hollywood PQ)

Je ne suis pas tant, même pas du tout fan des livres de développement personnel. J’y ai perdu tout intérêt.
Richard Turcotte sort un livre, tu dis ?! Pourquoi pas !
Après l’avoir écouté tout ce temps à la radio, je me rends compte que je ne connais pas tant cet homme… Ce livre est devenu ma référence, pour me donner du courage quand j’en ai besoin, pour marcher la tête haute lors des journées plus difficiles. Cet homme est très inspirant, c’est un fonceur et un passionné. Il nous donne envie de foncer et d’être passionnée à notre tour !

« Animateur de radio et de télé bien connu du public québécois, Richard Turcotte a aussi plusieurs autres cordes à son arc. Auteur-compositeur, metteur en scène, comédien, il cumule déjà près de 30 ans de carrière. Son chemin s’est tracé d’une façon singulière, la sienne, et c’est ce qu’il nous relate dans ce livre intimiste qui, par des pans de sa vie personnelle et professionnelle, nous convie à certains apprentissages et à de belles expériences.

Reconnaître la peur et s’en faire une alliée, créer et faire vibrer les gens afin de les toucher profondément : telle est sa quête. Sans oublier l’importance qu’il accorde à l’amour, car pour Richard, c’est non seulement un sentiment, mais c’est aussi un mode de vie. À preuve sa relation amoureuse des 20 dernières années et les mises en scène qu’il a imaginées afin de toujours garder cette flamme allumée.

Tout au long de ces écrits, le lecteur a l’impression que l’auteur converse avec lui. Il le questionne, le surprend, le fait rire et pleurer. Cet être hypersensible en profite même
pour insérer des textes de chansons de son cru, afin d’appuyer, tout en émotion, certains de ses propos. Plusieurs de ses chansons sont d’ailleurs disponibles sur iTunes.

Être l’artiste de sa vie, un livre sans prétention, qui cherche avant tout à inspirer le lecteur à aller plus loin, à se dépasser en visant plus haut, et à aimer mieux, dans tous les aspects de sa vie. »

3 – «  Le cocon »
Janette Bertrand

Résultats de recherche d'images pour « le cocon janette bertrand »

(crédit photo: renaud-bray)

Ai-je vraiment besoin de m’expliquer quand il s’agit de Janette Bertrand ? Tout ce que j’ai envie de dire c’est que grâce à ce roman, j’ai appris que chaque personne qui passera au fil de ma vie, aura sa raison d’être. Ne jamais sous-estimer la venue de qui que ce soit !

« C’est la veille de la Saint-Jean. Les femmes sont en tenue estivale et les hommes, en chasse. Un homme dans la quarantaine, pourtant, n’apprécie pas l’ambiance. André, acupuncteur, erre sans but, absorbé par ses pensées. Il y a un an, il a perdu sa femme et ses deux filles dans un raz-de-marée au Mexique. Depuis, il a quitté son travail, sa maison et ne veut que rejoindre ses amours. Au milieu de la nuit, il se jette devant un autobus vide. Mais la conductrice, Nicole, est expérimentée et il s’en tire avec quelques contusions. André ne le sait pas encore, mais son destin vient de prendre un tournant imprévisible. »

 

 

4 & 5 – « Demain est un autre jour »/  « Un doux pardon »
Lori Nelson Spielman

 

Ces livres sont ceux qui m’ont donné envie d’écrire cet article. Lori Nelson Spielman sait très bien manier les mots quand il est question de faire du bien au cœur et à l’âme. Elle sait utiliser les bons mots pour exprimer des émotions peu descriptibles. Cette femme écrit avec tendresse et douceur. Ses deux romans sont pour moi des coups de cœur dès les premiers mots !

Demain est un autre jour : « À la mort de sa mère, Brett Bohlinger pense qu elle va tout naturellement hériter de l’empire de cosmétique familial dans lequel elle travaille. Mais, à sa grande surprise, le testament maternel confie les rênes de la société à sa belle soeur. Et pour tout héritage, Brett ne reçoit qu’un vieux papier jauni et chiffonné, récupéré en secret par sa mère dans sa poubelle, vingt ans plus tôt : la liste des choses qu elle voulait vivre, rédigée lorsqu’elle avait 14 ans. Ainsi, elle n’a pas été oubliée par le testament, mais rien ne lui reviendra si, au bout d’un an, elle n’a pas accompli ses rêves d’adolescence.
Le problème, c’est que la Brett d’aujourd hui n’a plus rien à voir avec la jeune fille de l’époque, et que ses rêves d’adulte sont bien différents. Enseigner ? Elle n’a aucune envie d’abandonner son salaire confortable et ses stock-options pour aller batailler avec des enfants rebelles dans une salle de classe. Avoir un bébé ? Cela fait longtemps qu’elle y a renoncé, et de toute façon Andrew, son petit ami avocat, n’en veut pas. Entamer une vraie relation avec un père trop distant ? Les circonstances ne s’y prêtent guère. Tomber amoureuse ? C’est déjà fait, grâce à Andrew, à moins que….
Malgré tout, Brett va devoir quitter sa cage dorée pour tenter de relever le défi. Et elle est bien loin d’imaginer ce qui l’attend.
Menée tambour battant, cette comédie romantique sur les rêves de jeunesse, les illusions perdues et la possibilité de refaire sa vie, se lit d’une traite.
 »

Un doux pardon : « Hannah Farr est une personnalité en vue de La Nouvelle-Orléans. Animatrice télé, son émission quotidienne  » The Hannah Farr Show  » est suivie par des milliers de fans. Côté cœur, elle file depuis deux ans le parfait amour avec Michael Payne, le maire de la ville. Mais sa vie toute tracée va être bousculée par deux petites pierres… Ces  » pierres du pardon  » connaissent un immense succès aux États-Unis. Le concept est simple : si vous avez quelque chose à vous faire pardonner, il suffit d’envoyer une lettre d’excuses à la personne que vous avez blessée, accompagnée de deux pierres. Si cette dernière accepte vos excuses, elle vous renvoie l’une des deux pierres. Bien inoffensives à première vue, celles-ci vont toutefois forcer Hannah à replonger dans son passé, celui-là même qu’elle avait soigneusement mis de côté depuis de nombreuses années, et toutes les certitudes de sa vie vont être balayées comme un château de cartes… Est-il encore temps de changer le destin ? Malicieux et tendre, ce livre possède tous les ingrédients irrésistibles des feel-good books : entre humour et profondeur, l’héroïne nous entraîne sur la voie de l’optimisme ! »

6 – « À moi la liberté »
JoÈve Dupuis

Image associée

(Crédit photo: Éditions de mortagne)

JoÈve Dupuis a déjà écrit pour les éditions De Mortagne dans la collection Tabou, si jamais comme moi tu as vaguement reconnu ce nom. « À moi la liberté » s’est avéré à être ma version de « Mange, Prie, Aime » : finit de vivre pour les autres, je pars explorer ! Le résumé, je dois te l’avouer, donnes pas tant envie. Mais comptes sur moi, il vaut la peine. Si tu as envie de sentir l’eau salée et le son des vagues, prends ce livre !

« Est-ce que je me suis vraiment sauvée de mon propre mariage sur un coup de tête ? Sans avertir ma famille, les invités, ni même mon fiancé ? Arrête, Marisol, ce n’est pas si grave. Ça peut arriver à tout le monde. Ou pas… Quelle idée j’ai eue, aussi, de vouloir me marier à vingt-trois ans, avec mon premier chum ? Je me disais qu’on était rendus là, Nicolas et moi, que c’était dans l’ordre des choses, après toutes ces années ensemble. L’étape logique à franchir, quoi ! Mais non. Je n’étais plus heureuse. Alors j’ai tout quitté pour atterrir à Ogunquit. Là-bas, j’ai trouvé le paradis : cours de surf avec le plus beau gars de la terre, rencontres excitantes, souper romantique… Jusqu’à ce que le passé me rattrape et me fasse faire de douloureuses découvertes. Moi qui pensais qu’un voyage au loin m’aiderait à y voir plus clair… Eh bien, c’est tout le contraire ! Mais je dois arrêter de me poser mille et une questions. Me concentrer sur ce qui m’arrive de beau. Profiter du moment présent. De ma liberté. »

7 – « Va où ton cœur te porte »
Susanna Tamaro

Image associée

(crédit photo : escapade-feerique) 

Si tu es comme moi et que tu peux avoir tendance à choisir un livre par sa couverture… Oufff tu ne l’aurais peut-être pas pris, je me trompe ? Une histoire magnifiquement bouleversante et ô combien touchante ! Une grand-maman qui écrit pour une dernière fois à sa petite-fille… Si tu as la chance d’avoir encore grand-maman et grand-papa dans ta vie, je te conseille de lire ce livre. Tu courras leur faire le plus gros câlin du monde en terminant ce roman, tu verras.

« Seule dans sa maison battue par les vents d’hiver, une vieille femme qui n’a plus que quelques mois à vivre écrit à sa petite-fille.
Avant de disparaître, elle souhaite resserrer les liens distendus par les aléas de l’existence. Pour cela, elle n’a que des mots. Des mots d’amour, ou des mots qui l’entraînent à évoquer sa propre vie. Elle raconte sans pudeur ni complaisance son enfance solitaire, son mariage de raison, la mort tragique de sa fille et parle pour la première fois du seul homme qu’elle ait aimé. Quinze lettres pour crier haut et fort à la jeune génération qu’il faut faire confiance au destin et écouter son coeur.
 »

8 – « Conversation avec mon chat »
Eduardo Jauregui

Résultats de recherche d'images pour « conversation avec mon chat »

(crédit photo: Les instants volés à la vie)

Il t’a tapé dans l’œil si tu es une catlady toi aussi, hen !?!
Celui-là fera exception à la règle, je ne l’ai pas lu…
#Oupsi !

Mais je ne pouvais passer à côté après tous ces bons commentaires que j’ai reçus. On m’a averti qu’il fallait passer quelques chapitres avant de vraiment se sentir dans l’histoire, par contre. Les discussions avec le chat ( oui, oui ! ) sont un peu plus tard dans l’histoire.

« Chaque matin, Sara se réveille avec la nausée. Enceinte ? Impossible, cela fait bien trop longtemps que son mari ne l’a pas approchée. Surmenée ? Plus probable. D’ailleurs, le matin même où elle doit présenter un dossier très important au travail, elle se met à avoir des hallucinations : un drôle de chat abyssin vient frapper à sa fenêtre et lui parle. Et pas pour dire n’importe quoi ! Ce dernier lui pose des questions étonnamment sensées : est-elle vraiment heureuse ? Qu’attend-elle de la vie ? La psychanalyse commence ! »

 

9, 10 & 11 – « Un ange cornu avec des ailes de tôle », « Bonbons assortis » & « Conversations avec un enfant curieux »
Michel Tremblay

Résultats de recherche d'images pour « un ange cornu avec des ailes de tôle »Résultats de recherche d'images pour « bonbons assortis »Résultats de recherche d'images pour « conversation avec un enfant curieux »

(crédit photo: Leméac Éditeur)

Le seul et unique ! Ce grand auteur  ! Mon idole ! Ces trois livres peuvent être lus aléatoirement sans problème. Ce qui les rend si magiques, c’est les rires à coup sûr que tu auras en lisant ses anecdotes. Ce sont des souvenirs de son enfance que M. Tremblay a eu la générosité de nous partager en trois tomes où on découvre cette famille si drôle et si attachante. Du feel-good, en veux-tu en vl’à !!!
PS : Je lisais un de ces livres dehors et j’ai ris tellement fort que mes voisins sont sortis voir si j’allais bien. Ça te donnes une idée…  😉

 

12 – « Le journal d’une emmerdeuse »
Agustina Guerrero

Résultats de recherche d'images pour « le journal d'une emmerdeuse »

(crédit photo : Babelio)

Il m’est tombé dans l’œil par hasard à la bibliothèque, je lis rarement des bandes-dessinées. Jamais, en fait. Mme Guerrero m’a donnée envie de lire des BD, mais en plus, ça fait du bien de rire de nos histoires compliquées de filles. De voir une autre fille dessiner les même problèmes que moi, que toi, que nous… #girlpower !!

 

13 – «  Les petits plaisirs »
Maeve Haran

(crédit photo: Fnac)

Il existe plusieurs petits livres de ce genre, je te l’accorde. Je n’ai vraiment d’anecdote sur ce livre seulement que c’est bien de savoir apprécier ce que nous avons autour de nous, le plus simple est souvent le plus beau.

« Les petits plaisirs, ce sont ces instants de bonheur qui égayent le quotidien et que l »on a trop souvent tendance à oublier. Des petits riens qui aident à faire la guerre aux idées noires et à positiver.

Dans ce livre, redécouvrez la joie des choses simples : discuter avec les commerçants, exulter en réalisant que vous n »avez pas pris un gramme après un week-end d »excès, porter des lunettes de soleil pour vous sentir plus glamour et révéler votre côté Audrey Hepburn – ou Jackie Onassis, au choix -, savourer les premiers rayons du soleil qui vous chauffent le dos au printemps, mordre dans une pêche juteuse et délicieusement sucrée, ou encore déguster la mousse parfaite d »un cappuccino… »

 

14 – « Not that kind of girl » ( v. f. )
Lena Dunham

Résultats de recherche d'images pour « not that kind of girl »

(crédit photo:amazon)

GIRLS une série que j’ai dévoré. J’ai appris à découvrir Lena Dunham avec le temps, par son compte Instagram entre autre. Ce qui m’a fait particulièrement du bien, c’est le caractère de Lena. Elle refuse de se laisser abattre. Dans ce livre elle proclame haut et fort que être différent c’est être puissant. Nous avons tous nos différences et que ça ne sert à rien de se les cacher. Je relis souvent ce livre pour me redonner confiance en moi. Il faut beaucoup de cran pour être elle ! #girlpower !!

15 – « Mémoires d’un quartier »  (série)
Louise Tremblay-D’Essiambre

La meilleure pour la fin ! Mon auteure favorite par-dessus tous les autres ! Mme Tremblay-D’Essiambre est à elle seule une inspiration, une femme accomplie et généreuse que j’ai eu l’honneur de rencontrer. Cette série, j’ai l’impression de l’avoir vécu. Mme Tremblay-D’Essiambre écrit merveilleusement bien ! Elle a une plume bien à elle, un vocabulaire merveilleux et un talent particulier pour la description. Je te le dis ! J’ai sans cesse l’impression d’avoir vécu les grands évènements de notre histoire entre 1954 et 1977. Essaie au moins le premier tome de cette série, « Laura ». Et si tu aimes, il y en a 12 en tout !

« Montréal, 1954. Les rues fourmillent d’enfants qui sautent à la corde, de garçons qui se bousculent, jouant au hockey en se prenant pour Maurice Richard. Sous un arbre du quartier, qui a fait son chemin entre les dalles de béton, Laura Lacaille et son amie Francine Gariépy discutent vivement. Les deux jeunes filles de onze ans ont déjà des idées bien arrêtées sur la vie. Mais aujourd’hui, le sujet de leur conversation animée est cet oncle que Laura n’a jamais connu et qui a débarqué à l’improviste dans la maison de la famille Lacaille. Pour le plaisir de son fidèle lectorat, Louise Tremblay-D’Essiambre reprend la plume et se lance dans une nouvelle série, Mémoires d’un quartier. Cette saga sur la famille de Laura et les quartiers ouvriers de Montréal s’échelonnera sur plusieurs tomes. Elle fera également revivre plusieurs personnages des autres séries de l’auteure, comme Les soeurs Deblois, de même que Cécile et Rolande de la série Les Années du silence. »

Voilà ! C’est ce qui conclut mes 15 livres qui font du bien ! N’hésites pas à m’écrire sur Facebook ou sous cet article pour savoir si tu veux plus de critique littéraire de notre part.

Bonne lecture !
xoxo

 

 

Seychelle Fournier

Laisser un commentaire