• Home
  • /
  • découverte
  • /
  • Quatre leçons pour commencer le crochet dans les 5 prochaines minutes.

Quatre leçons pour commencer le crochet dans les 5 prochaines minutes.

On ne peut se le cacher, le crochet gagne de la popularité ces temps-ci. En effet, cet art que l’on croyait réservé à nos grands-mères attire maintenant les femmes de tous âges. Toi aussi, tu es attiré par cette pratique relaxante ? Pourquoi ne pas te lancer ? Voici des leçons qui te permettront de le faire une fois pour toutes !

 

Première leçon : Arrête de te trouver des excuses !

(crédit photo: Giphy) 

J’entends souvent les gens autour de moi dirent qu’ils veulent se mettre au crochet, et ce, pour plusieurs raisons. Que ça soit pour la détente que ça procure, créer des accessoires mode, pour faire des économies ou simplement pour la pratique d’un loisir créatif. Par contre, très peu franchissent le pas, mais pourquoi ?

La première raison, d’après moi, c’est le manque de confiance en soi. Ce qui, inévitablement, provoque toute une série d’excuses, toutes plus farfelues les unes que les autres. Je t’explique ici pourquoi ces excuses ne tiennent pas.

« Je ne suis pas créative »

Savais-tu que seulement 20 % du crochet relève de la créativité pure ? Et encore… On peut faire semblant. Évidemment, tu ne peux couper au fait de choisir ton patron et ta laine, mais en dehors de ça, suivre un patron ne demande pas de créativité, bien au contraire ! Surtout que, quand on débute, mieux vaut ne pas s’écarter des consignes de base pour ne pas créer de problèmes que tu ne sauras résoudre.

« Je ne saurais pas par quoi commencer »

C’est plutôt simple en fait… Il faut traiter le crochet comme si tu faisais du magasinage. De quoi as-tu besoin en ce moment ? Quelle forme aurait le chapeau que tu aurais envie de porter ? Ensuite, il faut choisir le patron selon le niveau de difficulté et le tour est joué !

« Je n’ai pas le budget pour »

Si le crochet peut représenter un budget, il y a toujours moyen d’économiser ! Beaucoup de patrons sont disponibles gratuitement et certains magasins, comme Michaels, offrent régulièrement des rabais sur la laine. Il te reste à apprendre, pour ça il y a toujours ma formation en ligne et mes ateliers qui incluent un suivi et de belles notes de cours faciles à suivre.

Bref, je pourrais passer la nuit sur le sujet, mais tout ça pour dire, si tu en as envie, lance-toi sans trop y réfléchir, tu y arriveras j’en suis persuadée !

 

Deuxième leçon : Dépasse le syndrome Pinterest

(crédit photo: business.pinterest.com)

L’obsession de la perfection

Comme tout réseau social qui se respecte, Pinterest a lui aussi son côté obscur. Bien qu’il s’agisse d’une source d’inspiration formidable et quasi intarissable, c’est aussi une source d’intense frustration. Entre l’image mise en scène et travaillée que tu as sélectionnée et ton résultat d’apprentie, il y aura forcément un écart.   Bien sûr que cet écart est toujours difficile à accepter, mais sache que tu survivras au stress de cette première création moins parfaite. Après tout, tu auras appris de nouvelles techniques. Aussi, sans être une copie conforme, ton bonnet a beaucoup de charme ! Puis, plus important encore, il faut accepter de se tromper pour pouvoir s’améliorer.

Overdose de recherche

Attention à l’overdose d’articles d’apprentissage. Trop c’est souvent comme pas assez et ça devient plus mélangeant qu’autre chose. Identifie l’information qui te manque, la technique que tu veux développer et agrippe ton crochet sans trop de délais… Sinon tu ne t’y mettras jamais… C’est tellement plus facile de continuer à regarder défiler ces jolies images !

 



 

Troisième leçon : trouve le bon matériel rapidement

« D’accord, c’est bien beau tout ça, mais par où je commence ? »  Par l’équipement, voyons !

Et tu n’as pas besoin d’investir dans une garde-robe pleine de matériel pour te lancer. Outre ton premier patron, tu auras simplement besoin d’un bon crochet (je recommande le 5 mm pour débuter), une pelote de laine (taille 4 ou worsted pour la pratique) et une aiguille à laine. Voilà, tu as ce qu’il faut pour te pratiquer ! Ensuite, tu pourras acheter la laine recommandée dans ton patron et commencer ce dernier.

Ce qui est génial ? Je t’offre tout ça en ligne dans un kit de départ qui peut t’être livré chez toi en quelques jours !

 

Quatrième leçon : détermine le premier patron que tu crochèteras

Bon là, évidemment, c’est un peu plus compliqué parce qu’il te faudra choisir et trancher est souvent difficile. Après tout, choisir une chose c’est comme renoncer à tout le reste, mais dans les faits, pas vraiment ! Si aujourd’hui tu choisis un patron qui te plait, la semaine prochaine tu pourras en faire un autre et un autre encore ! Éventuellement tu pourras en faire beaucoup et de plus en plus compliqué.

En plus, pour débuter et apprendre, pas besoin de patrons, tu dois d’abord pratiquer les techniques, habituer ton poignet au mouvement du crochet, avant de pouvoir faire ta première création.

Tu as envie d’avoir de l’inspiration ? Va visiter ma page Facebook Maille en Cœur pour voir les différentes images d’inspiration que j’y poste !

 

Alors, est-ce que mes leçons t’ont données envie de te lancer ? As-tu d’autres trucs ?

N’hésite pas à m’écrire dans les commentaires si tu as réussi à te lancer !

Laisser un commentaire