Défi alimentaire : Un mois sans sucre.

La nourriture et moi n’avons pas une relation… saine (c’est le cas de le dire). Avec mon hyperphagie boulimique, je mange beaucoup plus que de raison. Dans les derniers mois le problème s’est aggravé ; je mangeais, dans plus de 90% des cas uniquement du chocolat, des bonbons et des pâtisseries cheaps en quantité phénoménale. Je m’arrêtais uniquement lorsque j’avais l’impression que j’allais vomir mes tripes.

(crédit photo : giphy)

Je flâne sur YouTube et j’ai tombé sur un titre attrayant. Le Défi 30 jours sans sucre.

la Youtubeuse Emma Bossé raconte son expérience des 30 derniers jours sans consommer de sucre raffiné :
« Avant d’acheter quelque chose à l’épicerie, je regardais tout le temps les ingrédients et quand je voyais le mot “’sucre”’, je n’achetais pas ! » En terminant la vidéo, j’étais déterminée moi aussi à commencer ce défi pour ne plus manger autant de cochonneries vides tous les jours. J’ai regardé le calendrier, 20 février. Parfait ! Le mois de mars sera mon mois sans sucre !

Mais, Comment l’on fait ça un mois sans sucre ?

(crédit photo : giphy)

Dans mon cas, je me suis préparé plusieurs jours avant.

Le premier jour, j’ai regardé TOUS les produits de mon garde-manger et TOUS les produits de mon frigo pour ensuite écrire chaque produit ne contenant aucun sucre ajouté.
ATTENTION ! Si tu retrouves un mot qui se termine par « ’ose »’ dans la liste d’ingrédients comme « ’glucose »’, « ’fructose »’ ou « ’lactose »’. C’est du sucre.

J’ai ensuite listé des repas que je pouvais faire avec. Des exemples ? Ben oui pourquoi pas !

  • Pâtes Moisson Santé avec crème de poulet Campbell’s, légumes et poulet ou crevettes
  • Salade grecque : concombre, olives, feta, tomates
  • Salade de couscous avec légumes et poulet
  • Grilled cheese avec pain sans sucre Saint-Méthode
  • Quiche
  • Toast à l’avocat

J’ai même trouvé une recette de gaufres sans sucre ni margarine !


(crédit : Seychelle Fournier)

Avec du beurre d’arachides naturel et des bananes, mon dada du mois !

Sommes toutes, côté alimentation tout s’est bien déroulé. Vraiment.


(crédit : Seychelle Fournier)

Est-ce que j’ai rencontré des petites pentes descendantes durant ces 31 jours ? Oui certainement.

J’ai dû vivre des moments de sevrage. Ça été difficile pour moi et pour moi entourage (encore désolée !). Ma mauvaise humeur, mon impatience, mes colères soudaines, etc. Heureusement, le pire ne durait que quelques minutes. De longues minutes.


(crédit : Seychelle Fournier)

Des résultats ? Oui il y en a !

J’ai développé le goût du sucre naturel. Je m’explique : une noix de Grenoble, c’est vraiment sucré ! Tout comme les amandes ou les pistaches ! Grâce à ce sevrage, mon sens du goût a perdu l’habitude du sucre chimique pour redécouvrir le naturel. Wôw !

Sans rien changer autrement que de couper le sucre raffiné, ma balance indiquait entre 7 et 8 lb de moins ! Je dois avouer que je suis encore très étonnée de cette constatation !

Ma peau est plus douce que jamais. Certaines imperfections sur mon corps que je croyais être normale étaient en fait le résultat d’un trop haut taux de sucre dans le corps. Des boutons entre autres sur mes avant-bras sont disparus et mon visage et tout doux ! Je passe mon temps à me flatter la face !

(crédit photo: giphy)

Il était temps que ce défi se présente à ma porte. Aujourd’hui, j’apprécie le vrai sucre. Je suis incapable de m’imaginer en train de remanger certaines pâtisseries cheaps de la pharmacie ou des biscuits pas chers sans avoir un haut-le-cœur. Mettre un frein à sa consommation de sucre raffiné aide en beaucoup plus de choses que je ne le croyais ! Même ma qualité de sommeil est incomparable !

(credit photo: giphy)

C’est tout ce que j’avais à dire sur le sujet. Si tu as des questions, n’hésite pas à les mettre en commentaires ou à m’écrire personnellement !

Bon temps des sucres ! 😉


Seychelle Fournier

2 Comments

  • Barbara

    mai 16, 2018 at 5:27

    Je me sens très concerner par ton article. Je trouve que c’est une très bonne idée de faire un défi sans sucre. J’ai un problème à l’intestin qui fait que le gluten ou le sucre me rend malade. J’ai trouvé ça difficile (et je le trouve encore) de devoir réduire le sucre, mais il faut se motiver comme on peut. 🙂

    Répondre
    • Seychelle Fournier

      juin 17, 2018 at 2:14

      Merci beaucoup à toi Barbara pour ce commentaire. Saches qu’il est extrèmement apprécié ! Il me fait d’autant plus plaisir de savoir que je peux offrir des idées/options à d’autres qui sont dans l’obligation comme toi de couper sur le sucre.
      La motivation, c’est ça le bonheur, non? 😉

      Répondre

Laisser un commentaire

Please copy the string BQQbfM to the field below: