critique Littéraire : Artémis de Andy Weir.

Résultats de recherche d'images pour « Artémis de Andy Weir »

« Artémis »
par Andy Weir
publié aux éditions  BRAGELONNE 
320 pages
34.95$


Résumé :
« Jasmine Bashara, dite Jazz, une jeune femme d’origine saoudienne, vit sur Artémis depuis l’âge de six ans. Elle connaît la cité lunaire comme sa poche : ses cinq bulles où se répartissent toutes les classes sociales, du plus riche au plus misérable, ses lois si particulières – et pas seulement gravitationnelles – et sa corruption. La vie sur Artémis est rude quand on n’est pas un riche touriste ou un milliardaire. Jazz rêve d’une vie meilleure, et son job de porteuse (elle livre à domicile les denrées légales et de contrebande importées de Terre) ne lui promet guère d’évolution. Une chose est sûre : elle ne compte pas dormir toute sa vie dans un « cercueil », ces couchettes ultra réduites où se serrent les pauvres. Quand un de ses riches clients lui propose un job risqué, elle ne peut pas refuser : c’est un défi bien payé. Mais elle ne se doute pas qu’elle prend part à une conspiration politique dont le but est de renverser le pouvoir sur Artémis, et de prendre le contrôle des 2000 âmes qui vivent sur la Lune…»

 

Mon avis:

J’avais adoré « Seul sur Mars » du même auteur, donc j’avais énormément d’attentes pour ce nouveau roman, mais j’avais cependant quelques doutes. En gros, je m’attendais a tout (ayant aimé son autre roman), mais l’histoire semblait être en soi périlleuse et audacieuse, alors j’étais dans l’inconnu total! Oh, comme je n’ai pas été déçue! Le personnage principal de Jazz est fantastique : une femme forte, indépendante, débrouillarde, très sarcastique (qui fait penser au personnage de Mark dans « Seul sur Mars »), avec un côté rebelle, mais elle garde un sens de l’honneur et d’entraide. Dès le début, nous plongeons dans son histoire et on s’y attache, autant dans ses erreurs que des ses bonnes intentions. Et que dire du monde d’Artémis, la ville lunaire! Tout est décrit avec une véracité stupéfiante.Encore une fois, Andy Weir nous embarque pour un tour dans l’espace, sans toutefois nous « ennuyer » avec des détails scientifiques trop complexes : oui, il y a beaucoup de termes scientifiques, mais pas besoin d’un doctorat pour lire le livre! L’auteur vulgarise bien le tout grâce à Jazz, qui semble prendre un malin plaisir à comparer des fusions chimiques avec ses expériences personnelles. L’histoire est aussi très originale, peu commune et, je dois dire, il y a eu plusieurs de « ça, je ne m’y attendais pas du tout! » durant toute l’histoire. Cependant, le seul bémol est que le véritable déclencheur se passe juste à la moitié du roman. Il faut prendre en compte que le l’auteur devait « installer » son monde avant de parler de l’histoire de Jazz! Et croyez-moi, j’ai dévoré chaque page, car tout ce qu’on lit à une signification pour le dénouement final et on ne le comprend…qu’à la fin! Bref, comme vous aurez compris, énorme coup de cœur! Personnellement, j’adorais que l’auteur écrive des aventures de Jasmine sur Artémis en nouvelle, ça serait génial! Mais ce n’est que mon avis personnel….

J’espère que ma critique vous a convaincue, et si vous le lisez, n’hésitez pas à partager votre point de vu!  

En passant, il y a des rumeurs sur Internet (je ne serai confirmé si c’est vrai ou pas) qu’ils voudraient aussi mettre sur grand écran le livre – imaginez mon bonheur!

 Bonne lecture!

 

 


jessica.jpg

Jessica Chabot

Laisser un commentaire

Please copy the string lMA0Fo to the field below:

Holler Box