chat

Lettre ouverte a mon chat.

Chère Princesse,

 

Il y a 5 ans, j’ai eu une envie folle d’adopter un petit minou. J’ai regardé sur kijiji et tu étais là. Une petite boule de poil noire et blanche. Je suis littéralement tombée amoureuse de toi. Tu avais seulement 1 an et avais déjà eu plusieurs familles.

C’est à cet instant précis, que je t’ai promis que j’allais te garder jusqu’à ta mort et t’aimer du plus profond de mon être.

Les premiers jours ont été difficiles, tu miaulais sans arrêt. Jour et nuit, mais tu étais si cute. Comment faire pour t’en vouloir ? Pour te faire pardonner, tu venais me voir. Tu t’approchais tranquillement et venais me coller. Tu ronronnais comme un moteur tout en me massant le cou.

J’ai rarement vu un chat aussi affectueux. Tu avais besoin d’amour et de caresse en tout temps. En plus, tu adorais les chiens. Ce qui est extrêmement rare. Parfois, tu dormais collé avec mon chien. Tu jouais même avec malgré ton poids.

Photo de Mel Godin.

La vie était plus que belle jusqu’aux jours où tu as commencé à moins manger. Je t’avais rempli un plat monstre, car nous quittions pour le weekend. À notre retour, peu de nourriture était partie. Ce n’était pas ton genre. Tu étais plus du style gourmande.

Comment on déménageait dans une semaine, j’ai pensé que c’était le stresse des boites et du changement.

Non, ton état a empiré. Tu ne mangeais plus, tu bougeais à peine et étais différente. J’ai essayé avec de la nourriture en canne (Tsé celle que tu aimais tant). Tu n’as rien mangé.

Ton état se dégradait de plus en plus et j’ai dû prendre une décision, car tu souffrais.

Vendredi le 13, tu ne mangeais toujours pas, mais tu bougeais un peu. Tu es même venu me réconforter et lécher mes larmes.

Photo de Mel Godin.

Je ne voulais pas que tu nous quittes.

Malheureusement, j’ai décidé de cesser de te faire souffrir et de t’emmener au paradis lundi, car ton mal semblait atroce.

Je suis désolée, car le lundi 16 juillet, je suis arrivée 30 minutes en retard. Je t’avais dit que j’allais être à la maison pour t’emmener faire un long voyage à 9 h. À 9 h 15, tu nous as quittés. Tu n’étais plus capable de combattre la souffrance. mon cœur s’est brisé quand j’ai vu ton petit corps froid sur le sol. Tu nous as quittés avant que je ne puisse te dire un dernier adieu. Malheureusement, tu es mieux où tu est maintenant.

Je suis désolée de t’avoir laissé souffrir., de ne pas avoir eu le courage avant d’abréger tes souffrance. Je suis désolée de ne pas avoir eu le temps de te revoir une dernière fois. Tu étais le meilleur chat au monde. Tu étais mon bébé.

Merci d’avoir été là pour moi, merci de m’avoir écouté, merci de m’avoir réconforté, merci d’avoir enduré Yuna et ses coups de patte. Merci d’avoir été le meilleur chat au monde. Jamais je ne pourrai te remplacer.

Je t’aime princesse.

 

Étudiante en communication et pâtissière a temps plein, elle est passionnée par l'écriture. Elle est tout simplement accro a son chien, sont chum, sont ordi et netflix. timide sur les bords, mais elle a toujours le sourire au lèvre et la joie de vivre.

Laisser un commentaire

Please copy the string FkW2MH to the field below:

Holler Box