Pour noël, on cède à l’achat compulsif.

achat compulsif

J’avoue que, depuis quelques années, j’adore Noël. Même que je suis passée de la grincheuse à la lutine. Aujourd’hui, le problème auquel je suis confronté est d’une tout autre importance. L’achat compulsif du temps des fêtes.

Certains disent que c’est simplement parce que j’ai des enfants, mais peut-être pas en fait. J’ai toujours adoré donner, que ce soit à mes enfants, à mon mari ou peu importe auquel de mes proches. Dès que j’aime une personne, je donne sans compter.

À lire également : 10 idées-cadeaux pour les gourmands.

Déjà adolescente, je faisais tout ce que je pouvais pour offrir un petit quelque chose à mes parents et mes frères et sœurs. Là où ça se complique, c’est que, dans le temps des fêtes, je fais toujours la même chose : Je me fixe un budget, un montant pour chaque personne selon mon lien avec eux, puis, commence les recherches. Une chose très importante pour moi, c’est la réaction que suscitera mon cadeau. C’est pourquoi j’évite les cartes-cadeaux, trop faciles.  Je cherche toujours, comme beaucoup de gens, LE cadeau qui fera plaisir ! Même si, pour ça, je dois remuer ciel et terre.

excited happy birthday GIF

(credit photo: giphy.com)

C’est ici que ça se corse, souvent, pendant mes recherches, étalées sur plusieurs semaines, je découvre des intérêts différents, une autre chose à offrir, alors que j’ai déjà acheté quelque chose. Qu’à cela ne tienne, je vais chercher ce nouveau trésor !

Alors on devine facilement que mon budget explose !

Comme si ça ne suffisait pas, il faut aussi que je reçoive pour les fêtes, ajoutant alors de très grosses dépenses et je ne compte même pas le nombre de fois où je déroge du budget pour ajouter des trucs aux bas de Noël, un plus bel emballage, une carte de souhaits ou quelques nouvelles décorations.

sorry dossiers GIF by Direct Assurance

Bref, dans ce temps magique qu’est la période de Noël, je m’emballe et j’achète, souvent impulsivement, beaucoup plus que prévu initialement. Je pourrais dire qu’il n’y a aucune conséquence à cet emballement, mais dans les faits, dépasser un budget représente toujours un danger. Il faut ensuite jongler avec tous ces chiffres pour y arriver.

Je l’ai déjà dit, j’adore le temps des fêtes, plus particulièrement Noël avec toutes ces décorations, ces bonnes odeurs et ce temps de partage. J’aime par-dessus tout donner et je ne le fais pas pour recevoir, je le fais pour voir briller les yeux de ceux à qui je donne, pour les rendre heureux. Malheureusement, je donne parfois trop, cédant à l’emballement, à la surconsommation parfois aussi.

Cet article pourrait parler de trucs pour éviter d’y céder, mais non, je vous partage ma situation, sachant que je ne suis certainement pas la seule ! Alors, si vous, vous connaissez des trucs pour ne pas céder à l’emballement de Noël, n’hésitez pas à nous en faire part !

 

(crédit photo: giphy.com)

(crédit photo: montagnedesdieux.com)

QUELLE EST VOTRE RÉACTION?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0
Voir les commentaires (0)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

© Copyright - Le flamant rose. Tous droits réservés.