Ça fait maintenant un mois que j’ai perdu mon bébé.

S’il y a bien une chose dont je rêve depuis toujours, c’est d’être maman. De pouvoir avoir un petit cœur qui bat dans mon ventre. De pouvoir fièrement dire que je construis une vie dans mon ventre. C’est le rêve de plusieurs femmes, de devenir maman.

Il y a un mois et demi, j’ai eu deux petites lignes qui ont apparu sur mon test de grossesse. Eh oui, après 1 semaine de retard de règles, j’ai appris que j’étais enceinte. Quand un petit grain de sésame pousse dans notre ventre quand il n’était pas prévu, c’est un réel choc. J’étais surprise, mais tout de même énormément contente. Dans 9 mois, j’allais avoir un beau petit bébé.

fausse-couche

Je n’en revenais tout simplement pas.

Après deux autres tests de grossesse (encore positifs) et quelques appellent, mes premiers rendez-vous étaient pris. Maintenant, je devais l’annoncer. Mon amoureux a été bouleversé, un peu. C’était quelque chose de gros. Nous, les femmes on est toujours un peu plus prête que les hommes. Malgré tout cela, après quelques jours, il était réellement content. C’est toute une nouvelle apprendre que tu vas être papa. Par la suite, nous l’avons annoncé à nos parents et nos sœurs. Bien sûr, je n’ai pas pu résister de ne pas le dire à ma grande amie. Pour le reste de nos proches, nous préférons attendre. Il y a plus de chances perdre le bébé pendant le premier trimestre (donc 3 mois).

Nous avons bien fait d’attendre.

Le 2 janvier 2019, j’ai découvert que j’avais des saignements vaginaux. La panique a pris le dessus assez rapidement. Moi qui suis déjà très anxieuse. Google time! Pour certains, des saignements c’est normal. Il y a des femmes qui saignent toute leur grossesse. J’ai décidé d’appeler Info-Santé, car j’étais vraiment inquiète. Comme je ne saignais pas énormément, seulement quelques gouttes et que je n’avais pas d’autre douleur, ce n’était pas la panique. J’ai tout de même décidé d’aller voir un médecin le lendemain matin.

À lire également : Ronde et enceinte.

Le médecin n’était pas inquiet, ça arrive très souvent. Il fallait tout de même vérifier que le bébé allait bien. J’étais à ce moment-là à 6 semaines de grossesses. Ils m’ont fait faire des prises de sang et le lendemain j’allais avoir une échographie. Allais-je voir un semblant de bébé ? j’étais très nerveuse et fébrile.

Le lendemain matin, mes résultats de mes prises de sang étaient négatifs. J’avais seulement 40 HCG dans mon sang. Habituellement, à 6 semaines de grossesses le taux est d’environ 25 000 à 170 000 dans son sang.

En une phrase, j’ai perdu mon bébé.

L’infirmière ne m’a pas dit ça comme cela, bien sûr. Elle n’était pas très encouragée par mon résultat, mais elle restait optimiste. Direction échographie. Je m’attendais au pire.

Résultats : il ne voit aucune trace de grossesses. Rien. Nada.

Il m’explique que j’ai probablement fait une fausse couche et qu’il faut refaire une prise de sang d’ici 48 heures. Si le taux a descendu, j’ai officiellement fait une fausse couche. Mon cœur s’est complètement arrêté. Les larmes ont tout simplement coulé. La seule question que je me suis posée est : qu’est-ce que j’ai fait de mal pour perdre mon bébé ? Rien.

Les jours suivants, j’ai pleuré, pleuré et encore pleuré. Je n’étais pas capable de penser à rien d’autre. Déjà que je suis dans une phase difficile, voilà que la vie me pitch un autre malheur. Comment c’est possible de penser à autre chose quand je saigne sans arrêt, j’ai des douleurs au ventre monstrueux et que je ne peux à peine bouger tellement j’ai des douleurs au dos. C’est ça les symptômes d’une fausse couche : saignement, douleur au ventre, douleur au dos et perte des symptômes de grossesses. Tout ce que j’avais cette semaine-là.

Le lundi suivant, j’ai eu la réponse officielle. Malgré que je n’avais plus d’espoir. J’ai perdu mon petit bleuet qui poussait dans mon ventre. J’ai, malheureusement, fait une fausse-couche. Je sais très bien que ce n’est pas de ma faute ni de la faute de mon chum ni de personne en fait, mais, c’est quelque chose de tellement dur à accepter.

Ça fait maintenant un mois que j’ai perdu mon bébé.

Un mois que j’essaie de me reconstruire. Un mois que j’essaie de penser à autre chose. Un mois que j’essaie de me convaincre que c’est la vie. Un mois que j’espère me réveiller de ce monstrueux cauchemar. Ce qui n’arrivera malheureusement pas.

Malgré tout cela, la vie est tellement courte. Il faut que je passe par-dessus cet évènement malheureux et que je profite de chaque moment devant moi. Ce n’est pas toujours facile d’être aussi forte que je le voudrais, mais, je fais de mon mieux.

Un jour, j’aurai un autre petit grain de sésame qui va être dans mon ventre. Il faut rester positive!

 

Crédit photo: Mélanie godin. & Pexel.

QUELLE EST VOTRE RÉACTION?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0
Voir les commentaires (0)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Please copy the string j4qYSn to the field below:

© Copyright - Le flamant rose. Tous droits réservés.