Être travailleur autonome : le bon et le mauvais côté.

Je n’ai jamais cru étant jeune que je serais travailleur autonome plus tard malgré les signes évidents que la vie m’envoyait. J’ai toujours été d’une nature assez organisée et très appréciée de mes patrons. On n’avait pas vraiment besoin de me dire quoi faire j’en faisais toujours plus que ce qu’on me demandait et je gravissais vite les échelons jusqu’à devenir superviseur d’inventaire et directrice de magasin.

Cela fait donc 18 ans que je suis à mon compte, en fait c’est la vie qui en a fait ainsi. Après la perte de ma mère et la fermeture de mon bureau où j’étais chargée de projet, j’ai pris la décision de foncer tête première.

La première année a été très ardue, une chance que j’avais reçu des prestations de mon ancien employeur pour 3 mois de salaire. Je voulais être un vrai travailleur autonome, je n’ai donc pas demandé les prestations de chômage auxquels j’avais droit.

Source : pexels.com

Les gens qui m’entouraient sans trop me décourager savaient très bien que j’étais une fonceuse et une battante, mais j’avais surtout peur de ne pas réussir à vivre l’isolement. Oui encore aujourd’hui, passer mes journées seules en tête à tête avec mes chats et ne croiser presque personne dans une journée est très dur, pour moi qui aime bien se trouver parmi un groupe à papoter de tout et de rien.

Je dois avouer qu’être à son compte a son lot de stress et que ça n’a toujours pas été facile. D’ailleurs, il semblerait que si après 3 ans vous n’arrivez pas à bien gagner votre vie, que vous seriez mieux de changer de vie et devenir employé.

Plusieurs qualités sont importantes pour bien réussir en tant que travailleur autonome dont les suivantes :

  • Un sens de l’organisation (faire ces factures, planifier ces journées, faire ces rapports de TPS/TVQ). Voici vos obligations
  • savoir se vendre (montrer aux clients que vous êtes un atout pour leur compagnie)
  • Une grosse dose de persévérance (ne jamais lâcher, trouver de nouveaux clients, se réinventer)
  • La discipline (se lever et ne pas regarder la télé, lire ou faire du sport dehors surtout l’été quand le soleil nous appelle)

Réussir à vivre par soi-même c’est tellement valorisant et choisir son horaire de travail. On peut travailler le soir, le weekend si le cœur nous en dit tant que le contrat est effectué dans les délais prescrits avec le client.

Source: pexels.com

Être à son compte c’est essayé de devenir indispensable pour nos clients et toujours se réinventer. J’ai quelques clients qui sont avec moi depuis plus de 10 ans et qui m’apprécient à ma juste valeur et savent très bien qu’ils n’auraient pas le même service avec une grosse compagnie.

 

Je donne donc un service impeccable, je réponds à mes courriels dans un délai rapide. Je ne dis pas n’importe quoi, j’ai un souci de transparence. Si je ne peux faire une tâche, je trouve une solution et je ne fais surtout pas croire que je sais faire des choses dont je suis incapable.

Être travailleur autonome c’est avoir ses bons et mauvais côtés, voici les miens.

Bons côtés :

  • Prendre mes rendez-vous chez le médecin, dentiste quand c’est moins achalandé ;
  • Organiser ma journée en conséquence de ma vie de famille ;
  • Pouvoir faire des tâches domestiques ;
  • Préparer mon souper ou aller à l’épicerie ;
  • Magasiner si le cœur m’en dit ;
  • Faire du sport ou relaxer dans la piscine ;
  • Manger tranquillement sans le stress ;
  • Prendre quelques jours de congé par-ci par-là.

Moins bons côtés :

  • Le stress que l’argent entre chaque mois ;
  • Faire son propre fonds de pension ;
  • L’isolement ;
  • Faire face au mauvais payeur ;
  • Dealer avec tous les futurs clients qui finalement me laissent tomber, car je ne suis pas une grosse firme ;
  • N’être capable de décrocher que si je suis à l’extérieur de chez moi en vacances ;
  • Complication pour prendre de long congé, car les clientes comptent sur moi ;

Je ne regrette pas du tout le choix que j’ai fait il y a déjà 18 ans et malgré l’isolement rien ne vaut la fierté et la valorisation que j’ai à chaque contrat.

Chaque année le taux de travailleur autonome augmente, peut-être serez-vous le prochain ! Pesez les pour et les contres et faites un choix éclairé.

QUELLE EST VOTRE RÉACTION?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0
Voir les commentaires (0)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Please copy the string YmfHtQ to the field below:

© Copyright - Le flamant rose. Tous droits réservés.