Le doublage au Québec : Qui est derrière nos acteurs préférés?

 »C’est qui ton acteur préféré? »

 »Oh! Johnny Depp! Y me fait assez capoter, lui! »

 »T’écoutes-tu ses films en français? »

 »Toujours. J’aime sa voix »

 »Ahhh! »

Ceci est une petite bribe de conversation entre une collègue de travail et moi la semaine dernière. S’est ensuite étendue la conversation sur les voix de tous nos acteurs et actrices préférés. Quand j’embarque dans ce sujet, je le sais que je deviens très allumée, on ne peux pas m’arrêter! J’ai eu l’idée donc d’écrire sur ce sujet pour le blog presque automatiquement. Je me disais que mes mains taperaient tellement rapidement sur le clavier qu’on ne verrait que des images floues au-dessus des lettres ; j’aurais trop de choses à dire!

J’ai déchanté assez vite, c’est ma cinquième tentative de texte! Mais je me lance, et je l’espère, pour l’ultime et dernière fois.

**J’utiliserai majoritairement ici les pronoms masculins par simple facilité pour désigner l’ensemble des acteurs et actrices, traducteurs et traductrices, etc du milieu. Non loin de mois l’idée d’offenser qui que ce soit.**

Ce ce que j’ai découvert avec le doublage c’est que ce n’est pas simplement relire à voix haute enregistrée une traduction québécoise d’un film américain. C’est donner une seconde vie, une seconde âme à un film en lui donnant toutes les émotions de départ présentées dans notre langue. Parce que, oserais-je le dire, la voix c’est tout. C’est l’amour, la bataille, la peur, la tristesse, le courage… La façon dont est transmit une émotion par nos cordes vocales vaut beaucoup.

Quand j’écoute un film j’adore prendre le temps d’analyser les voix : qui double qui. Martin Watier? Gilbert Lachance? Aline Pinsonneault? Hélène Mondoux?  J’essaie de sortir le nom ou du moins trouver dans quel autre film ou série j’aurais pu entendre sa voix auparavant.

Je conseille d’essayer ce jeu quand on veut décrocher, mais je ne garantie pas que vous gagnerez. Même que moi, qui essaie depuis 10 ans, je finis toujours par perdre à ce jeu parce que je n’arrive pas à rester concentrer ; d’une manière ou d’une autre je tombe dans l’intrigue du film. C’est là que je considère que j’ai perdu et c’est aussi, quand je l’ai fait pour la première fois, le moment où j’ai compris la puissante qualité de notre doublage au Québec. Mes yeux se sont remplis d’étoiles, de magie. C’est il y a à peu près 10 ans, que je suis  »tombé en amour » avec nos voix québécoises. Depuis je n’ai pas décroché. J’ai voulu en apprendre plus sur les acteurs et sur leur métier. C’est devenu un passe-temps en soi.

Et depuis ce temps, je suis la pire compagne de soirée cinéma! Je critique, je comment les choix ces acteurs, je donne mes opinions, etc.  Mon chum, ma soeur, ma mère. Ils ne veulent plus faire de soirée cinéma en ma compagnie. #jefaispitié

Et avec ce fameux jeu-là je suis devenue pas mal experte dans la reconnaissance vocale (sans me péter les bretelles), particulièrement parce que j’ai maintenant mes voix favorites. J’ai envie de dire que ce sont des genres d’idoles. Je les reconnaît à peu près à chaque fois. Je pense premièrement à Gilbert Lachance. Sa voix est dans ma vie depuis Caillou (c’est le papa de Caillou!) lui qui frôle les 1000 projets de doublage! En plus des publicités télévisuelles et radiophoniques. Ce qui me fascine le plus dans son travail, c’est qu’on ne le remarque pas! sa voix passe souvent complètement inaperçue, même si on l’entend tous les jours! Portez attention, vous verrez 😉 Moi ça me fait capoter en tout cas.


(pssst c’est aussi lui la voix de Johnny Depp!!)

Il y a Alain Zouvi aussi, c’est Woody : il y a un serpent dans ma botte.) Ben Stiller, Adam Sandlers entre autre pis…. M. Nahasapeemapetilon aka Apu!

Aline Pinsonneault fait partie de mon enfance aussi pour sa voix d’Anne Hathaway dans  »Le journal d’une Princesse »

Hélène Mondoux aka la voix d’Angelina Jolie, c’est pas rien!!

Catherine Brunet qui elle en fait tant et tant et est méconaissable.


(le film où je peux dire que je la reconnait le plus c’est dans Coraline, un de mes films préférés.

Il y a aussi Disney qui prend la peine, à chaque sortie de film, de regarder ce qui se passe dans le vedettariat québécois pour choisir les prochaines voix des nouveaux personnages.

C’est dire à quel point nous pouvons être fiers de ce qu’on fait au Québec!

Dans les personnalités qui ont prêté leur voix il y a par exemple Claude Legaut et Guy Jodoin pour Volt, les soeurs Dufour-Lapointe pour Les Avions, Martin Matte et Julie LeBreton pour Zootopia, etc.

Alors voilà! Ce billet ne se voulait pas quelque chose de gros, ni qui pourrait changer le monde. J’écrivais ceci avec l’intention de faire connaître les noms et la profession sans prétention aucune. Juste en parler parce que j’aime en parler.

Je laisse ici deux photos tirées du Journal De Montréal pour illustrer les acteurs les plus connus et à qui ces-derniers prêtent leur voix.

Sur ce, bonne écoute lors de vos prochains films!

xoxo

PS : ICI  il y a un lien d’une playlist YouTube de vidéos toutes en rapport avec le doublage. Majoritairement Québécois, mais aussi du reste de la francophonie aussi. (psst : si tu veux voir genre celui qui fait la voix de Shrek, clique dessus!)

QUELLE EST VOTRE RÉACTION?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0
Voir les commentaires (0)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

© Copyright - Le flamant rose. Tous droits réservés.

Scroll To Top