Où est ton cœur d’enfant?

Aujourd’hui, je salue ton cœur d’enfant, tu sais, celui que tu as laissé dans ta boîte Crayola, il y a quelques années ? Ton cœur pétillant d’enfant énervé de retrouver tes amis à la récréation, ton cœur remplit de joie d’apporter un nouveau dessin que tu as fait à tes parents, pétillant de faire des tsunamis dans ton bain en avançant et en reculant jusqu’à tant que l’eau déborde.

À lire également : Apprendre à nager comme une sirène.

Je te dis ça, aujourd’hui, parce que ton cœur d’enfant, ça fait longtemps que tu le nourris plus. Ton cœur est sur le point de mourir. Ne le lâche surtout pas. Parle-lui un peu tous les jours. Nourris-le. Mets ta chanson préférée et chante à tue-tête dans ta douche en te lavant les cheveux. Prends-toi une belle feuille mobile avec tes vieux crayons du secondaire que tu gardes quelque part et vide-toi la tête.

enfant
Source : Photo by Alex Alvarez on Unsplash.

On m’a dit un jour que les adultes ne dessinaient plus parce qu’on réalise qu’on est moins bon que quelqu’un d’autre… Alors beaucoup de crayons sont mis au chômage parce que leur propriétaire ne prend plus plaisir à dessiner parce que quelqu’un, dans le monde, est meilleur que lui.

Imagine toutes les choses qui te font du bien aujourd’hui, que tu arrêtes tranquillement parce qu’un autre humain qui vit sur la Terre est plus doué. Par exemple la cuisine, la décoration de ta maison, rire ou bien faire le métier que tu fais. Arrêtes-tu de faire en ce moment quelque chose que tu aimes, parce que tu sais que tu n’es pas la meilleure ou, car tu complexes ? Et pourquoi te prives-tu comme ça ? Tu es la seule personne qui peut te faire le cadeau de faire vivre et faire vibrer ton cœur. Je trouve ça dommage, tu sais, parce que tu as dû rencontrer des gens qui ne t’ont pas bien traité et qui t’ont blessé.

Tes meilleures amies t’ont dit qu’il te fallait quelqu’un qui te traite comme une reine. Mais toi, ma belle fille, est-ce que tu te traites toi-même comme une Reine ? Et est-ce que tu penses que tu le vaux ?

Dis-moi, c’est quand la dernière fois où tu t’es sentie légère comme une plume, enivrée de plaisir, sans responsabilité d’adulte, et je ne te parle pas de « Ce que la société voudrait que tu répondre quand tu as couché les enfants et que tu regardes Netflix », mais la VRAIE légèreté. Fais-toi un beau cadeau ce mois-ci, regarde au fond de toi, oublie les autres, et fais quelque chose qui va réveiller ton cœur de jeune. Dessine, danse, peinture, va au Isaute entre adultes, fais-toi une soirée Princesse Disney avec une amie en pyjamas.

Ne laisse pas la routine d’adulte ensevelir ton côté plein d’énergie.

View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

 

 

© 2020 Copyright Le flamant rose. The issue - Développé par Fuelthemes. Propulsé par WordPress.