Je ne suis pas belle et ce n’est pas un drame

belle

Je ne suis pas super fringante à l’idée de parler de la beauté physique des gens, mais je me sens obligé d’en parler. Des humains tout à fait ordinaires qui me feraient tourner la tête dans la rue par leur beauté physique sont rares, même je ne m’en souviens pas que ça se soit déjà produit.

À lire également : Lettre ouverte à moi même.

C’est suite à la lecture d’un article de Mlle Magalie Biron que j’ai eu envie d’en parler ; pourquoi faut se trouver beaux/belles à tout prix ? Les gens ont, pour la très grande majorité, des physiques ordinaires. D’ailleurs, je ne me trouve pas belle et ça ne me fait pas un pli pourtant.

Ça devrait ?

On est dans l’ère du #BodyPositive et de l’acceptation de soi où les militants et militantes proclament : « Tu es beau, tu es belle à ta manière, tout le monde est beau ! »

Comme si la beauté était encore aussi importante que toujours, exprimée différemment. On croit, à tort, évoluer quand on parle du physique alors que ce n’est pas le cas. On garde le focus sur l’apparence.

J’essaie vraiment, plusieurs fois par jour, d’arrêter de me comparer aux autres filles sur les réseaux, celles qui me dérangent par leur beauté physique souvent retouchée par les différentes applications (ceci est un constat et non une généralisation). Ça m’arrive même d’écouter de la musique de certains/certaines artistes parce qu’ils/elles sont de belles apparences et je dois me rappeler ensuite qu’il y a des heures de maquillage, de coiffure et d’essayages. D’un côté il y a ceux qui militent, et de l’autre les industries qui veulent faire de l’argent… C’est un combat sans fin ?!

Je pense sincèrement que la question d’apparence ne partira jamais complètement. L’humain aime ce qui est beau. Dès l’enfance il est attiré par les belles apparences. Le chemin sera long vers ce renversement de pensées. Est-ce qu’un jour on arrivera vraiment à ne plus regarder les mannequins de magazines sans les envier une fois de temps en temps ?!

J’ose croire que oui.

Qui sait !

Aimez-vous, ma gang de laiderons !

 

 

View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

 

 

© 2020 Copyright Le flamant rose. The issue - Développé par Fuelthemes. Propulsé par WordPress.