Le passage à la vie d’adulte, ou comment apprendre à gérer ses finances!

J’ai récemment lu le livre Ça coûte cher, être un adulte! de Béatrice Bernard-Poulin, publiée aux Éditions Logiques (2020). Je dois avouer que, mes connaissances en finance et gestion d’argent étant vraiment limitées, j’ai pu apprendre de nombreux conseils qui vous seront probablement très utiles à vous aussi. Ce livre explique tout ce qu’il y a à savoir sur les finances personnelles lorsqu’on arrive sur le marché du travail ou de manière plus générale, lorsqu’on débute sa vie d’adulte. Pour celles et ceux que ça intéresse, c’est un livre de 246 pages et je l’ai acheté au prix de 24,95 $.

Originaire de Montréal et entrepreneure, Béatrice n’a jamais particulièrement aimé les chiffres et les mathématiques. Jeune diplômée, elle décroche l’emploi de ses rêves, mais elle perd subitement son frère alors qu’il n’a que 18 ans; s’en est suivi une remise en question de sa vie. Elle décide alors de tout quitter pour partir 6 mois en Australie, à la recherche du bonheur.  Elle revient finalement endettée de 10 000 $. Très bonne vulgarisatrice, elle commence alors à partager des astuces pour dépenser moins et ça fonctionne!

Cet ouvrage est très facile et rapide à lire. J’ai donc décidé de vous donner un petit avant-goût de ce que vous pouvez y trouver à l’intérieur!

 

3 conseils en matière d’épargne

Il existe une règle populaire du 50/20/30 avec une répartition de 50 % pour nos frais de subsistance, 20 % pour l’épargne et 30 % pour nos dépenses personnelles/plaisir. Évidemment, cela dépend de notre situation. C’est probablement difficile à atteindre avec un emploi à temps partiel, mais cela donne une idée! Voici deux astuces simples pour plus facilement mettre 20 % de votre salaire de côté : 

  • Avoir deux comptes de banque, dont un uniquement dédié à l’épargne, comme ça vous serez moins tenté de dépenser ce qu’il y a dans votre compte courant.
  • Opter pour l’épargne automatique (plus besoin d’y penser)! Vous pouvez voir avec votre institution financière pour automatiser un virement dans votre compte d’épargne (idéalement deux ou trois jours après votre paie).

Avoir 3 à 6 mois de sa paie nette de côté (fond de sécurité). Dans le contexte actuel de COVID et d’instabilité du marché du travail, ça doit être rassurant d’avoir ce fond d’urgence! Cela donne le temps de retomber sur ses pattes en cas d’imprévus (ou bien si votre auto à besoin de réparation).

L’importance de se garder un budget bonheur : « En cessant de dépenser pour des trucs par habitude plutôt que par envie et en réduisant tes dépenses fixes, tu pourrais trouver le budget nécessaire pour ce qui te fait sourire » (page 43). Pour cela, il faut analyser votre situation, faire un budget et voir les sphères où vous pouvez réduire les dépenses. Par exemple : garder votre cellulaire une fois qu’il est fini de payer et renégocier votre contrat, éviter de cumuler les abonnements de câble et de plateformes spécialisées pour regarder la télé, etc. S’il y a bien une chose importante à retenir, c’est qu’une dépense peut être un BESOIN pour vous et un DÉSIR pour quelqu’un d’autre; d’où l’importance de faire une analyse personnelle.

 

3 conseils pour diminuer ou du moins limiter les dettes 

Ne pas vous endetter pour faire un cadeau à quelqu’un! Réfléchissez plutôt à une autre façon de témoigner votre affection, par exemple en offrant votre temps ou votre présence! Ce n’est pas parce que c’est gratuit que ça ne fait pas plaisir!

Ce n’est pas parce que c’est facile de faire un achat (carte ou marge de crédit) qu’il faut le faire! N’oubliez pas que les intérêts peuvent monter très rapidement!

Enfin, avant de faire un achat, il est très important de toujours se demander si c’est vraiment nécessaire. Pour avoir moi-même essayé cette technique, vous verrez que la réponse sera bien souvent non!

 

2 « trucs d’adultes » à connaître

J’ai également beaucoup aimé le chapitre intitulé « Trucs d’adultes importants à connaître ». Voici deux des conseils que j’ai retenus :

  • Ne pas avoir peur de la négociation. Il faudrait négocier tous les services qui se renouvellent automatiquement, tous les ans (frais bancaires, services de télécommunications, assurances, etc). Pour mettre toutes les chances de votre côté, il faut avoir en main les trois informations suivantes : votre plan actuel, les inclusions et les offres de la concurrence.
  • Connaître vos droits en tant que consommateur et avoir une connaissance de base des termes juridiques. Une bonne ressource : le site Web de l’Office de la protection du consommateur.

Elle donne également toute un tas de conseils sur le premier appartement, la première voiture, la première épicerie ou encore le premier voyage! Bref, vous l’aurez compris, ce livre est une véritable mine d’or, très pratique quand on ne sait pas par où commencer!

View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

 

 

© 2020 Copyright Le flamant rose. The issue - Développé par Fuelthemes. Propulsé par WordPress.