Je ne sais pas si c’est pareil partout, mais dans la culture haïtienne, il existe